Bienvenue sur ce site principalement dédié à la rencontre avec les Libellules de France et d'Ailleurs.
Qui n'a jamais été émerveillé par leur beauté? Recensements, découvertes, discussions, explications et photographies de qualité sont nos objectifs pour vous faire aimer ces robots vivants!
Pour publier
vos photos ici, lire les
Conditions de Publication
et contacter Noushka ici: noushka321@gmail.com

Welcome to this blog dedicated to the Dragonflies of France and elsewhere. Who hasn't felt in awe by their beauty? Census, discoveries, talks, explanations and quality photographs are the main objectives here!
To publish your dragonfly photos here, read the Publishing Conditions and contact Noushka at the link above.

7 sept. 2016

De la couleur

Aeshne Mixte
Aeshne mixta


Encore une qui se sera fait attendre, pourtant j'ai été patauger dans la carrière en m'enfonçant dangereusement...

Et que je patrouille, que je chasse les copains, que je me pose dans ton dos pour disparaître aussitôt.
Quelques sympétrum étaient présents aussi.
Elles étaient 3,  deux mâles et une femelle dans un fouillis de branchages avec des zones d'ombres

A la tourbière il n'y a plus d'eau et cette année il y a eu très peu de libellules sauf  début mai.

Photos du 6 septembre sauf le coeur du 22 août toutes au 100 macro










Laurence









7 commentaires:

  1. C'est vrai qu'elles ne sont pas faciles, elles m'ont fait souffrit aussi il y a peu ! Ta très belle série n'en a que plus de valeur ! Le mâle des gros plans a un petit jeton sur l'œil, et le coeur est top, un poil surex à mon goût... Extra ! Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  2. Ton cheveu qui pend du perchoir ça fait vraiment désordre, Laurence!!! MDR!!!
    Blague à part, très belle série, un énooooorme coup de coeur pour le coeur, je n'au pas souvent eu l'occasion des faire, BRAVOOOO!!!

    RépondreSupprimer
  3. J'avais vu le cheveu également. Mais vous avez fini de faire des coeurs, des jolis coeurs même, comme ça, comme si c'était facile. Énormément de cours d'eau à sec ici, de mares. J'appréhende l'année prochaine. Quelles répercussions sur nos protégées ? Bravo à toi Laurence pour ces photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec toi, comme dit l'expression populaire, "c'est sec comme les c... à Taupin", et cela va perturber la voire les prochaines saisons. Certaines espèces vont mieux s'en sortir, je pense notamment à Aeschne bleue, que je vois pondre dans la boue, ses œufs attendront le retour de l'eau. Encore faut-il qu'il reste de la boue... Cdlt, M.

      Supprimer
    2. Ah tu connais les couilles à Taupin ! C'est plutôt rare.

      Supprimer
  4. Merci à tous mais ce n'est pas un cheveu mais un fils d'araignée ou une bête du genre accroché au support, on le voit bien a partir de la 2e photo.
    Oui les saisons futures vont être difficile pour nos belles, a la carrière il y a encore de l'eau mais la tourbière est a sec ou presque puis ravagée par les fauchage successifs... même mon petit bois de la désolation est déserté par les S.stiées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha!!! Et tu as cru bon d'expliquer!!! PTR!!!!!

      Supprimer

Vos impressions sont les bienvenues!

Your comments are much appreciated!
PLEASE... COMMENTS IN ENGLISH! ;-)

Gracias por tus comentarios!