Bienvenue sur ce site principalement dédié à la rencontre avec les Libellules de France et d'Ailleurs.
Qui n'a jamais été émerveillé par leur beauté? Recensements, découvertes, discussions, explications et photographies de qualité sont nos objectifs pour vous faire aimer ces robots vivants!
Pour publier
vos photos ici, lire les
Conditions de Publication
et contacter Noushka ici: noushka321@gmail.com

Welcome to this blog dedicated to the Dragonflies of France and elsewhere. Who hasn't felt in awe by their beauty? Census, discoveries, talks, explanations and quality photographs are the main objectives here!
To publish your dragonfly photos here, read the Publishing Conditions and contact Noushka at the link above.

27 sept. 2013

Encore et toujours des ados !

Vous êtes, pour la plupart, devenus de vrais pros, en matière de Trithemis annulata, dont j'inonde ce blog de ses clichés colorés... Mais il est peut être bon de rappeler, pour ceux qui sont assis au fond de la classe, à côté du radiateur ;-), que cette espèce nous vient d'Afrique, où elle vole à l'année, elle a traversé l'Espagne, et est maintenant bien implanté dans notre sud ouest.
Voilà le décor planté, j'en viens à l'objet de mon article, la présence de quelques jeunes individus, observés, aux abords du lac Lamartine, hier, par la fine équipe Midi Pyrénées Aquitaine, reconstituée une nouvelle fois ;-) y aurait il encore des émergences, alors que globalement la saison tire plutôt vers la fin, l'espèce serait elle bivoltine, voire trivoltine (2,3 générations par an) sous nos latitudes ? Ces questions ont été posées à Jean Pierre Boudot, une grosse pointure, en matière d'odonates, auteur et coauteur de pas mal de bouquins sur nos amies, et voici mot à mot, sa réponse:
" Normal, comme toutes les espèces tropicales, où il n'y a pas de saisons, Trithemis annulata, n'est pas viscéralement régulé par l'alternance des saisons. Donc, tant qu'il fait chaud, elle peut sortir, ce n'est que lorsque l'hiver est réel, que les émergences s'interrompent. Si une année, l'hiver climatique ne vient pas, on pourrait envisager que l'espèce vole toute l'année, comme c'est le cas pour Zygonyx toridus aux Canaries, alors qu'il est saisonnier en Espagne continentale "
Et là on dit, merci monsieur Jean Pierre, on a appris quelque chose, vive la formation continue ! ;-)
Place aux clichés, la miss, puis le jeune homme:







Alain

5 commentaires:

  1. Rappel important ! merci me le professeur.

    Bien sûr, on aimerait les voir toute l'année ici aussi, mais dans ce cas, gros problème de climat. Elles se sont habituées à nos latitudes sans problème visiblement, et attendent comme d'autres les températures plus chaudes. Vu les vôtres dans le sud, vous en aurez encore donc.

    Sur Mayotte, il y a plus de mâles que de femelles..... elles se cachent ! Mais sont bien là toute l'année.

    Une superbe série Alain :)
    Bravo pour l'article.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo, on s'est bien régalés encore hier ensemble!
    Un grand merci de nous mettre ce que JP Boudot en dit, c'est fort intéressant pour tous les passionnés! ;-)
    Ah ces jeunes mâles, qu'ils sont, mais les dames ne sont pas en reste non plus!
    Bravo pour ces beaux clichés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qu'ils sont beaux...! Je ne me relis pas, oh la la!

      Supprimer
  3. La "bonne nouvelle" du jour : 5°C en plus en moyenne d'ici 50 ans ! Ça nous fait les Trithémis au niveau d'Oslo, cool ! Euh non, hot ! ;-( Cela dit, encore une super série consacrée à tes chéris, Alain ! Et je soupçonne Noushka d'avoir un faible pour les jeunes mâles... Cdlt, M.

    RépondreSupprimer

Vos impressions sont les bienvenues!

Your comments are much appreciated!
PLEASE... COMMENTS IN ENGLISH! ;-)

Gracias por tus comentarios!